22 mars 2020 Equipe rédactionnelle

Covid 19 – Coronavirus suspension des délais pour agir en matière de vice caché auto

Covid 19 - Coronavirus  suspension des délais pour agir en matière de vice caché auto

Covid 19 – Coronavirus suspension des délais pour agir en matière de vice caché auto

La crise sanitaire actuelle nous paraît susceptible de prolonger tout délai pour agir Ou de préserver  ses droits pendant le temps de la période de confinement

A.  Achats de véhicule à un professionnel

Le code de la consommation stipule que , Pour un véhicule neuf,tout désordre survenant dans les 2 ans de l’acquisition est réputé être antérieur à La date d’acquisition(délai Ramené à six mois pour l’achat d’un véhicule d’occasion)et vous permet d’obtenir de votre vendeur professionnel une garantie de conformité , sauf si celui-ci démontre que le désordre est postérieur à la date d’achat.

Or,

Pendant toute la durée du confinement sanitaire, 15 jours trois semaines ou plus, vous ne pouvez circuler avec votre véhicule. Vous êtes donc dans l’incapacité de tester les qualités de celui-ci.

Imaginons que, Après la fin du confinement, et au-delà du délai de six mois, mais à l’intérieur d’un délai correspondant à l’addition du délai de 2 ans ou de  six mois et de celui de la période de confinement (Par exemple 2 ans ou six mois plus 15 jours),Votre véhicule présente un désordre, vous aurez la possibilité de bénéficier de cette présomption d’antériorité du vice caché .

En effet, l’article 2234 du Code civil indique que la prescription ne court pas où est suspendue contre celui qui est dans l’impossibilité d’agir par suite d’un empêchement résultant de la loi, de la Convention ou de la force majeure.

Le confinement est un cas de force majeure Ainsi, le délai sera prolongé d’autant

B. Prolongation du délai de deux ans à compter de la découverte du vice pour agir.

Vous savez que vous disposez d’un délai de deux ans À compter de la découverte du vice pour engager une action en garantie des vices cachés.

Généralement cette découverte résultera d’une expertise amiable ou de toutes pièces démontrant que vous ne pouvez ignorer l’existence d’un vice.

Vous savez que, selon l’article 2241 du Code civil, cette prescription est interrompue par une action en justice ou une demande de référé expertise.

Mais, en cette période de confinement, vous n’avez aucune possibilité de contacter un avocat et de monter un dossier avec lui pour engager une procédure… Et celui-ci ne pourra pas faire délivrer une assignation par huissier au vendeur

Nous nous trouvons là encore face a un cas de force majeure. Le délai de deux ans ne pourra qu’être prolongé par un délai correspondant à la période de confinement.

C. Prolongation du délai de cinq ans pour agir à l’encontre de votre vendeur

Dans tous les cas, votre action doit être engagée dans un délai de cinq ans à compter de la date de l’achat de votre véhicule Là encore, Si l’expiration de la période de cinq ans intervient au cours de la période de confinement, vous n’aurez aucune possibilité de monter votre dossier avec votre avocat et celui-ci ne pourra pas faire  délivrer par huissier de justice Une assignation à l’intérieur de ce délai.

La durée de la période de confinement se rajoutera donc au délai de cinq ans.

Logiquement, les pouvoirs publics devraient légiférer pour indiquer que tous les délais pour agir ont été suspendus pendant la durée du confinement de sorte que vos droits seront préservés.

Mais il faut rester vigilant et, en tout état de cause, prendre conseil prés d’un avocat spécialisé En matière de vice caché qui saura  Vous renseigner efficacement.

Seul un avocat spécialisé pourra vous guider, suivre nos conseils

Notre secrétaire vous conseillera pour une prise de rendez-vous rapide avec un de nos avocats spécialisés.

Email : accueil@siret-associes.com Tél 02.51.05.38.23

Tagged: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CABINET D'AVOCATS SIRET & ASSOCIES

Le Cabinet Siret & associés s'appuie aujourd'hui sur les compétences d'une équipe pluridisciplinaire de cinq avocats et d'un juriste.

Notre cabinet répond aux besoins les plus variés, infractions au code de la route, existence d’un vice caché automobile...

Nous intervenons également pour toute affaire liée à la responsabilité civile et pénale des particuliers, de l'entreprise et du dirigeant, à la réparation du préjudice corporel (accident) ainsi qu'aux litiges liés au droit des transports.